Faut-il être Confirmé pour se marier à l’Eglise ?

Le sacrement de la Confirmation fait partie, avec le Baptême et l’Eucharistie, des trois sacrements de “l’Initiation”, c’est-à-dire qu’ils constituent la formation de base pour entrer dans une vie chrétienne adulte. C’est pourquoi l’Eglise désire que les fiancés catholiques soient confirmés.
Le règlement de l’Eglise précise : “Les catholiques qui n’ont pas encore reçu le sacrement de Confirmation le recevront avant d’être admis au mariage, si c’est possible sans grave inconvénient.” (Droit canon 1065 § 1) Etant donné que la préparation à la Confirmation est organisée sur une certaine durée, les responsables du diocèse de Lausanne-Genève-Fribourg (LGF) ont cherché à éviter que l’organisation de la préparation à la Confirmation impose de reporter la date du mariage. On peut reconnaître cela comme “un grave inconvénient.” Il est donc possible de se marier si les fiancés catholiques sont confirmés et aussi s’ils sont “engagés dans un chemin de préparation de la Confirmation.” (Directive “préparation au mariage, sacrements préalables” LGF, juin 2015).

Le prêtre qui vous accompagnera discernera avec vous la meilleure manière de répondre à cette question.